bouh

-
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Kôta Kakuzawa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kôta Kakuzawa

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 22/12/2010

MessageSujet: Kôta Kakuzawa   Dim 2 Jan - 14:23

Kôta Kakuzawa

<center><table width="700" style="-moz-border-radius:10px; -webkit-border-radius:10px; -ô-border-radius:10px; -khtml-border-radius:10px; border-radius:10px; border: 1px dashed; background-color:#F8E9CC"><tr><td><table><tr><td width="320">
</td><td width="380">

Ҩ Prénom : Kôta
Ҩ Nom : Kakuzawa
Ҩ Âge : 18
Ҩ Pouvoir : Aucun
Ҩ Race : Humain
Ҩ Métier: Étudiant
Ҩ Rang : aucun
Ҩ Orientation Sexuelle : Hétérosexuelle. Bi ?

</td></tr></table></td></tr></table>

<table width="700" style="-moz-border-radius:10px; -webkit-border-radius:10px; -ô-border-radius:10px; -khtml-border-radius:10px; border-radius:10px; border: 1px dashed; background-color:#F8E9CC"><tr><td>

    Ҩ Description Physique :


    Comme je l'ai dit plus haut (ou pas), Kôta est une jeune homme dans la normal, il a toujours était seul et dans ses livres, il sait très bien que "il vaut mieux avoir une tête bien faite qu'une tête bien remplis" mais a aussi remarquer que le pouvoir n'amène que la solitude, il fait alors physiquement tout le contraire de ce que lui dicte ses livres, juger par l'apparence, bien sûr, il ne s'est encore jamais battu, a défaut d'avoir une raison pour le faire, mais qui irai le croire du haut de ses 1m80 pour 80kg de muscles? bien sûr, il sait très bien que l'on vous juge souvent sur l'apparence, jusqu'à ce que vous commenciez a parlé, mais Kôta n'est pas une brute, on peu presque le comparer aux poisson, il y'en a un, qui avale de l'eau, pour paraitre 10 fois plus gros, et bien, c'est un peu le même principes avec ses muscles... Sinon, il a les cheveux argenté, la peau pale, et les yeux couleur noisette.


    Ҩ Description Mentale :


    Kôta est un jeune homme des plus normal, renfermé sur lui-même, à défaut d'avoir pu se libéré de sa propres emprise, n'ayant eu que pour seul guide des livres, aussi futile cela soit, cela beaucoup aider, il a vite appris que la vie n'apporte rien et tien beaucoup au citation, dont il en recouvre souvent tout ce qu'il peut ou lui appartiens, sa préféré étant "Je te suis tu me fuis" qu'il s'amuse a utiliser le plus souvent, avec la vie, et a croire que cela marche, vus qu'il n'est toujours pas mort, de nature défaitiste, il a appris a tout cacher sous un sourire des plus menteur, bien qu'il n'aime pas mentir, caché la vérité n'est pas mentir après tout.... D'autant plus que la vérité ne sert qu'a tout détruire, un couple, un pays. La ou le mensonge fais tenir paix, prospérité, passion. Mais avec le temps, les gens changent? qui dit qu'il n'a pas déja changé? ou qu'il changera? Cherche l'amour, et tu le trouvera, harcèle le, et le Stockholm syndrome, tu trouvera.


    Ҩ Histoire : ( 20 lignes minimum )


    Fils unique d'un père alcoolique et d'une mère institutrice, professeur de littérature. Il a vécu paisiblement, jusqu'au jour où il commença l'école, de nature chétive, Kôta fut vite pris pour un bouc émissaire par nombre de ses « camarade » plus fort physiquement bien sûr, il en bavait tous les jours, mais il avait le privilège d'être au pied du sommet, et ce privilège il s'en ai vite aperçue et l'a utilisé, c'est d'ailleurs grâce à cela qu'il est devenue ce qu'il est, bien sûr, comment ne pas se plaindre de sa vie, de toute façon, on trouve toujours quelque chose sur quoi se plaindre non?
    Il fut frappé plus d'une fois par son père qui lui appris la torture, bien sûr, comme vous vous en douter, Kôta fut le cobaye, mais il appris grâce à cela quelque chose que jamais il ne dira, car tout est dans le silence, le silence, celui qu'on achète, qu'on convoite, qu'on détourne, au final tout tourne autour du silence, l'enterrer ou le déterré, au final, on ne veut que lui, c'est pour cela qu'on ne l'a jamais trahi, car il n'a jamais dit, car ils n'en ont jamais eu le pouvoir, il a bien compris que le seul moyen de se faire détruire, c'est de donné la clef qui ouvre la ou l'on met à feu et à sang, là où cela fait le plus mal, et là où cela dure la plus longtemps, dans le cœur.
    Jusqu'au jour où il décida de bâtir sa propres muraille, bien sûr, une muraille ça n'a jamais servi, sa fait juste illusion, vous vous sentez plus petit en voyant une muraille devant vous, et sa il l'a compris. Le petit être chétif n'était plus et laisser place à autre chose, ou comme le dirait la pub: « Petit mais puissant » il n'avait pas d'énorme muscles, mais ils étaient tous très bien sculpté, il a vite compris que l'école était primordiale et il y aller ferveusement, il n'avait pas d'excellente note, mais il apprenait tout ce qu'il trouvé utile d'apprendre.
    C'est un de ses camarades de lycée qui lui ouvrit les yeux sur les livres, Kôta, de par sa mère professeur ne lisait que les livres de grand auteur réputé et dont on butte jusqu'à comprendre, mais son camarade lui montra qu'un livre pouvait être autre chose, quelque chose de... distrayant... Il commença alors à lire des mangas, sa bibliothèque était conséquente... sa mère aimait beaucoup le voire lire, et son père le frapper de moins en moins, cette image lui rappelant sa femme, des années auparavant, cela l'émouvait, et Kôta ne s'en plaignait pas, mais il lui manquer quand même quelque chose... il était toujours si... seul... il jura sur sa vie, ce truck si important et si insignifiant, que si il pouvait faire quelque chose que le sortirai de sa banalité, il le ferait.
    Et par un beau hasard, peut-être la vie voulait lui offrir ce cadeau, il découvrit un prospectus sur le pensionnat sendai, il ne put s'empêcher de rire, le rire qu'on a quand on pense avoir gagné, il humât le parfum du prospectus, avant de laisser couler quelque larme dessus, sachant déjà fermement qu'il ferait tout pour y aller.

    Ҩ Raison de votre arrivée à Sendaï :
    L'espoir ne mène nul par, il faut le vouloir pour pouvoir l'avoir.
</td></tr></table>
<table width="700" style="-moz-border-radius:10px; -webkit-border-radius:10px; -ô-border-radius:10px; -khtml-border-radius:10px; border-radius:10px; border: 1px dashed; background-color:#F8E9CC"><tr><td>
    Ҩ Prénom ; Celui que tu veux me donner
    Ҩ Fille ou Garçon ; I've got balls of steel
    Ҩ Age ; 17
    Ҩ Ancienneté Rp ; (Depuis combien de temps fréquentez-vous les Rpg ) 2 ans
    Ҩ Comment avez-vous connu le forum ; Fossile
    Ҩ Votre présence sur le forum ; ça dépant.
    Ҩ Double Compte ? ; Oui [ _ ] // Non [ X ] (Il faut bien un premier...)
    Ҩ Avatar ; Inconnus
    Ҩ Code règlement ; Ok by Rijel.
</td></tr></table></center>




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rijel Akegura

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 01/11/2010

Fiche de l'Habitant
Pouvoir: Magnetic Romance
Sexualité: Gay
En couple avec: Sano Izumi.

MessageSujet: Re: Kôta Kakuzawa   Sam 8 Jan - 18:40

Alors dans l'ensemble c'est correct mais il y a des modifications à apporter sur deux points important.

1. La ponctuation.

Tes phrases commencent mais ne finissent pas! C'est un enchainement sans fin @_@. Par conséquent, il est parfois dur de suivre ce que tu as voulu dire. Essaie de reformuler tes phrases de manière plus courte. Il y a des endroits où tu peux couper =o!

2. La fin de l'histoire.

On ne comprends pas bien ce qui fait que Kota voit Sendaï -en particulier- comme un espoir. Pourquoi il rit lorsqu'il voit (lit ) le prospectus? Pourquoi il se décide à y aller? Si tu pouvais expliciter ces points s'il te plait =)


Voilà, sinon tu as une narration assez fluide c'est agréable Wink.

Bon courage pour la suite ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Kôta Kakuzawa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
bouh :: ... AVANT TOUT ... :: .: Fiche de présentation-
Sauter vers: